Yann Moix est l’auteur le moins français de la littérature française. Et en plus, il segmente rapidement son lectorat. Soit vous le trouvez vite génial et incontournable, soit vous le rangez définitivement dans la catégorie des usurpateurs.

Bien sur, il n’est ni l’un , ni l’autre. Il est un grand écrivain, multi primé par ses pairs, n’en déplaise à ces détracteurs et qui dispose d’un vrai style littéraire et d’une vision cinématographique rare.

Deux noms apparaissent donc dans cette catégorie d’écrivains. Il y Beigbeder et Moix. L’un provoque et nourrit le microcosme parisien et l’autre nourrit la scène littéraire avec talent et ambition. La comparaison s’arrête là.

Mais parlons un peu de Naissance. Il a une qualité importante à mes yeux. C’est l’objet. Et d’ailleurs, parler de ce roman, c’est aussi parler de ce livre objet. Sa première qualité est la démesure qui devrait convertir le plus opposé des Kindlophobes. Le Kindle prend tout son sens avec ce livre qui vous obligerait à payer une surtaxe aérienne à lui tout seul et des séances de Kiné durant des semaines. Bref, acheter le livre, poser le dans votre bibliothèque et ruez vous sur le store Amazon.

Et le roman alors ? Pour moi, ce roman est un paradoxe. C’est un concentré de Moix dans plus de mille pages. L’enfance et la religion, Provincial et caricatural, littéraire et solaire sont abordés par un flux constant de mots qui apporteront de l’humanité à l’enfer de la vie.

Ce roman n’a pas d’équivalent et le lecteur béotien en Moixitude ne découvrira peut être qu’une diarrhée verbale sans queue ni tête. Mais le lecteur averti de Moix découvrira toutes ses frustrations, ses angoisses et ses joies.

Et c’est ce dernier point que je garderai de ce roman. C’est un roman joyeux, drôle et décapant.  C’est une cure de jouvence psychédélique à lire de toute urgence !!!
naissance

A propos de l'auteur

Curious in marketing experience and online challenge.Fan of New technologies and mobility, Books, fashion, life style