Il est norvégien et moustachu. Si son nom, Todd Terje, ne vous dit rien, vous avez pourtant certainement entendu ses remix de Robbie Williams, de Franz Ferdinand ou encore de Bryan Ferry.
Je dois avouer que ce premier album, manifestement très attendu dans le milieu, est un des rares albums électro qui m’ait été donné d’écouté depuis quelques temps. Je ne m’étendrais pas sur les influences qui pèsent sur It’s Album Time en étalant ma cuillérée de culture électro au risque de casser mon Krisproll, pour me contenter de dire que cette galette tombe à point nommer.
Célébrer l’arrivée du printemps avec l’enchaînement de titres éclectiques qu’offre à nos oreilles Todd Terje est de bon-aloi. Facile à écouter, tout de suite agréable, les morceaux s’emboitent sans rupture jusqu’à atteindre son apogée, à mon avis, avec la reprise de Johnny & Mary de Robert Palmer (mais si, la pub Renault, les voitures à vivre, tout ça, tout ça…) qui se trouve propulsée dans une nouvelle dimension aux côtés de Kavinsky.
Ok, libre à vous de préférer des titres plus dansant, plus énergique comme Swing Star, je ne vous en voudrai pas.
Rien d’étonnant que cet album ait été affublé du label Best New Music par Pitchfork et Qobuzissime par Qobuz.

A écouter de toute urgence ici.

A propos de l'auteur