Le futur de la mobilité nous était présenté ce vendredi à Paris grâce au Hub Institute. Après l’introduction de Vincent Ducrey (@Vincentducrey) et Emmanuel Vivier (@emmanuelvivier), les intervenants ont abordé différentes thématiques (je synthétise les 8 présentations) :
– Les mobiles et le marketing mobile
– La 4G, évolution ou révolution pour le consommateur
– Les challenges du marketing mobile

Que pouvons nous retenir de ces présentations et tables rondes ?

En préambule, on doit retenir que le HUB Institute a la particularité de placer l’humain au coeur du digital et cela se ressent durant toute l’expérience. C’est suffisamment rare pour le souligner. Un tweet personnalisé pour vous rappeler la conférence. Un accueil personnalisé le jour J et des moments d’échanges durant la matinée.
En second lieu, si vous suivez l’actualité du Digital, les niveaux des conférences ne se valent pas. Combien de fois devons nous subir de la publicité déguisée pour une agence ou une marque au lieu de découvrir des informations réellement pertinentes. Avec le HUB, il n’en est rien et c’est tant mieux. On s’attache à vous aider, à décoder les tendances et à vous informer sur les cas réels d’aujourd’hui sans forfanterie, ni pédanterie, ni publicité.
C’est toujours un plaisir d’assister à ces forums et c’est mieux en le disant (ndlr : c’est un avis gracieux et désintéressé!)

1- Le mobile et les chiffres :

Ember 2
Les estimation de ventes 2014 (source GFK) sont de :
17,5 Mi de Smartphones
7,8 mi de Tablettes
3,7 Mi de PC portables
On constate donc que le rapport est très nettement en faveur des outils très nomades. De plus, la croissance est nettement en faveur des Tablettes et smartphones. D’autre part, comme le soulignait Yves Maitre, VP Orange (@yvesmaitre), cette croissance est exponentielle dans les pays émergents (ventes X8 en 2013). De plus, le smartphone est clairement devant le PC dans ces pays.
En France, quelles sont les pénétrations des différents devices (données DELOITTE 2013):
– 71% des Francais ont un PC portable (stable)
– 50% des Français ont un smartphone (+28% en un an)
– 23% des Français ont une tablette (+50% en un an)
Les estimations sont de 70% de pénétration pour le smartphone en France en 2017.

De plus, si le focus est aujourd’hui sur les chiffres des devices « usuels », la réalité de demain (et un peu d’aujourd’hui) sera tout autre. En effet, les objets connectés seront autant de nouveaux outils de communication. La montre connectée est déjà l’événement 2014 avec Samsung, Sony, Pebble et la très attendue iWatch d’Apple. Et d’autres objets ne manqueront pas de définir notre univers de demain.
Il est une réalité aujourd’hui que la mobilité ne s’arrête pas qu’à votre téléphone. Elle envahit aussi votre voiture (carplay), vos lunettes (google glass), et plus simplement votre TV (Chromecast, Apple TV).
Concernant l’usage du réseau pour son smartphone, le consommateur reste encore relativement hermétique au promesses et offres des opérateurs. Peu connaissent leur fair-use : 40% avouent ne pas le connaitre et le wifi reste un usage majoritaire :54% pour un smartphone et 96% pour une tablette.
La 4G reste une attente faible pour les consommateurs. Le prix et l’usage ne les motivent pas à date et les intervenants présents à la table ronde confirmaient qu’il s’agissait davantage d’une évolution que d’une révolution et que la 4G avait très peu d’intérêt dans le cadre d’action in store.

2- Les usages du mobile

Tout d’abord, Olivier Savornin (Samsung Fr) nous informe que nous utilisons 15% du potentiel de notre smartphone. Il nous reste donc une grande marge de progression dans les usages. De plus, on peut scinder les usages entre les smartphones et les tablettes. En effet, ces dernières sont surtout mobiles dans l’appartement. Elles remplacent le PC qui perd de son intérêt à domicile.
Les trois usages principaux d’une tablette sont (source CREDOC2013) :
– Email
– Surf et research
– e-com
Il s’agit d’un usage très simple qui offre malgré tout une dichotomie selon l’OS.
Une tablette Android servira essentiellement à la lecture de photos/vidéos et un iPad sera utilisé majoritairement pour un usage web (mail et surf).
La tablette est donc un outil davantage orienté usage domestique et facilite les conversions (+70% versus PC)
Concernant le smartphone, les 3 usages principaux sont (source CREDOC2013):
– Photos et vidéos
– Email
– Search
Concernant les consultations internet, 20% est consacré à Facebook et Instagram. On consulte en moyenne 14 fois par jour son appli Facebook (ndlr : je dois être légèrement au dessus de cette moyenne!) pour un total de 16h par mois.
Et pour faciliter l’usage, l’UX est primordial et fut le point de départ de Jean Daniel Guyot, CEO et fondateur de Capitaine Train(@jdguyot). Son succès est basé sur une UX simple et efficace. Acheter plus vite le billet de train le moins cher et rester le moins longtemps sur l’application. Trois actions simples (Search Book and Pay) sont proposées en réduisant les pollutions visuelles au maximum (marque en second dans les interstitiels, absence de pub). Son succès sous iOS est probant et l’application arrive (ndlr : enfin!) sous Androïd.

3- Les comportements

Beader

Tout le monde est d’accord pour reconnaitre que l’usage du mobile a modifié les comportements des consommateurs. En quelques années seulement le mobile est consulté par un tiers des consommateurs avant leur visite en Hyper. Ce chiffre est identique au prospectus qui sont installés depuis des décennies.
Coté achats sur mobile, Paypal domine outrageusement avec 47% des transactions. Et bonne nouvelle pour les e-shops, la prise de décision est 13x plus rapide via un mobile.
Quels sont les usages des smartphones en PDV ?
– Prendre un produit en photo
– Prendre des infos sur un produit (Infos techniques et Prix)
– Partager les informations avec un proche ou sa famille
Le téléphone devient donc naturellement une source d’information et de partage. Cet usage se fait y compris sur l’épicerie même si la proportion d’utilisateurs explose dans les magasins d’électronique. Les trois quarts des utilisateurs de smartphones utilisent ceux-ci en pdv afin de se renseigner sur le prix ou le produit (et plus de la moitié scanne le QRcode ou l’EAN).(Données Nielsen 2013)
L’usage modifie aussi les habitudes établies depuis des décennies. La TV n’est plus regardée religieusement sur le canapé. Seulement 18% des français ne regardent plus exclusivement la TV. 14% surfent via une tablette et 10% sont sur les réseaux sociaux. Les derniers chiffres publiés par MillwardBrown confirment que le smartphone est devenu premier en terme d’usage. Nous sommes bien dans l’ère du multi-tasking. Et comme la présentation a pu nous le montrer, des pans entiers sont encore en friche. La e-santé reste à la traine avec 70% des smartphones sans iApp « santé ». On pourrait aussi parler des MOOC qui devraient envahir rapidement nos tablettes.

Ma conclusion sera pleine d’optimisme. Le marketing mobile est une belle opportunité pour les marques de recréer le lien physique avec les consommateurs. Les objets connectés seront présents naturellement dans notre quotidien tout comme les marques le sont. Les technologies qui arrivent (Beacon, NFC,…) et les N.O.C (nouveaux objets connectés) seront autant d’atouts pour créer une proximité utile avec le consommateur. Cela demandera assurément de bien maitriser sa chaîne de valeur et les datas de ces consommateurs. Plus que jamais, le directeur Digital et les data scientists seront au coeur des mutations de demain.

A propos de l'auteur

Curious in marketing experience and online challenge.Fan of New technologies and mobility, Books, fashion, life style