Jean d’Ormesson nous offre encore un délicieux livre après une année difficile où le pire aurait pu nous priver de ce bonheur.
Comme toujours, il nous cultive et nous intéresse avec pétillance et malice. Il a l’art de nous dévoiler la complexité du monde et de notre âme avec simplicité et légèreté.
Le sujet pourrait vous sembler abscons mais il n’en est rien et je vous invite à lire ces quelques pages (180p) lors de votre pause estivale. Vous trouverez toujours la précision et l’érudition de l’auteur et vous vous satisferez sans fin de son éloquence. Ce livre se lit d’une traite et le format s’y prête enfin!
On ne peut qualifier ce livre de roman et ce n’est pas un essai non plus. Je vous laisserais seul juge.
Ce qui est sur est que l’on prend un grand plaisir à savourer cette dose d’optimisme. On déambule avec jubilation dans les merveilles de la vie et les créations divines. Il partage avec nous l’origine de l’univers et les belles réalisations de ce monde, avec légèreté et vivacité.
Lire d’Ormesson, c’est boire un élixir de jouvence et de bien-être. Vous démarrerez avec le Rien de Flaubert et terminerez avec le néant.
Un livre qui se lit et se relit durant tout l’été.

« La seule question c’est Dieu, qu’il existe ou qu’il n’existe pas »

Le sujet du livre :
À partir d’une promenade dans nos origines, ce livre raconte l’histoire de l’univers. Sous les traits d’un détective métaphysique, Jean d’Ormesson mène l’enquête et tente avec gaieté de percer ce mystère du rien, c’est-à-dire du tout. Ravissements et surprises sont au rendez-vous de son épatante entreprise.
Pour télécharger le premier chapitre, c’est par ici
Pour acheter le livre, c’est par ici
Pour le lire en format Kindle, c’est par ici

A propos de l'auteur

Curious in marketing experience and online challenge.Fan of New technologies and mobility, Books, fashion, life style