Pourquoi ne pas s’évader à Pattaya car c’est bien connu, avec le printemps, la sève monte. Et ces livres ne sont que le reflet de cet état naturel.
Par contre, il serait bien réducteur de cataloguer ces romans dans la catégorie sexe. J’avoue que les sujets et les quatrièmes de couvertures pourraient laisser penser cela mais on est très loin d’un porno vulgaire.
Et pour couronner le tout, j’ai glissé Pattaya dans ce trio alors que ce roman mériterait une visibilité exclusive tant ce dernier est extraordinaire. Il s’agit donc bien de littérature et de belle littérature avec des auteurs à découvrir ou redécouvrir.

Mais tout d’abord, laissez-vous emporter par la truculence légendaire de Teulé. Cette prose est une réjouissance sensuelle et drolatique. On ne s’ennuie pas un seul instant et on se laisse facilement absorber par ce fait divers. En complément d’un style très personnel, Teulé a eu l’idée géniale de ponctuer quelques pages de dessins aussi drôle et crus que sa prose. C’est un régal des sens.

Basée sur une histoire vraie du 12e siècle, on découvre une version imagée et imaginée de l’histoire d’amour entre Abélard et Eloise. Le talent de Teulé est de nous faire vivre cette histoire de manière très rabelaisienne et donc très éloignée de l’insipide Nuances de Grey.
C’est jubilatoire et indispensable !

Après l’expérience et l’oeuvre dense de Teulé, c’est un second roman pour ce jeune auteur que je vous propose de découvrir avec Du sexe de Boris Le Roy. Même si ce second roman se dévore rapidement, il a malgré tout le mérite de s’étoffer par rapport à son premier roman « Au moindre geste ». On reste sur un thématique propre à l’auteur. Les rapports humains sont encore disséqués. Après la relation père/fils, nous avons ici une relation de couple, d’égalité et de pouvoir. Des débuts du couple où le désir est fort, très fort et très crument écrit. Mais ce sexe là ne s’érotise pas. Cela peut être une déception chez les lecteurs (eu égard au titre) car le sexe est plus mécanique et froid que sensuel et charnel. Pour moi, c’est une force de créer cette distance qui nous laisse à penser que la relation se bâtit sur l’intime. De Roy oppose le psychisme au physique et ca me va bien! Et cette lente déliquescence se mélange avec le pouvoir et ses errements. La force de ce livre est dans cette dualité. Si on ajoute à cela une écriture précise et incisive, ancrée dans son époque, on a un pur moment de lecture tout aussi jubilatoire que le roman de Teulé.

Pour terminer en apothéose, je vais m’attarder sur La fleur du Capital de Jean-Noël Orengo. Il s’agit de son premier roman mais quel roman !!! Sans mon libraire, je serais certainement passé à coté de ce bijou. Un thème licencieux et casse gueule avec Pattaya, un premier roman donc et qui plus est de près de 800 pages n’incitaient pas à l’achat. Mais la recommandation de mon libraire aura vite levé toutes les reticences.
Ce roman est LE roman de cette rentrée littéraire 2015. On ne sort pas indemne de cette lecture envoutante. Avaler 800 pages est devenu rare de nos jours, d’autant plus pour un premier roman (Moix l’a dépassé dans la démesure mais n’est plus un jeune premier!) mais ces pages défilent trop vite et l’auteur nous hypnotise et nous emporte en Orient avec une facilité et une virtuosité déconcertante.
On s’attache tellement à ces cinq voix que la séparation est douloureuse. Il y avait longtemps que le spleen de la dernière page ne m’avait pas atteint. Ces cinq voix singulières pour cinq actes dans lesquels on assiste haletant à ces récits. Tout les sens sont en éveil. On frémit, on rougit, on s’assourdit. Notre nez est rempli d’effluves epicées très sexuelles. On assiste à cette confrontation entre un occident recroquevillé, rétréci face à un Orient eldorado de notre avenir. Ironiquement, la décadence apparait du coté de l’occident et non de Pattaya, ouverte au monde.
Sans jugement moral ou social, on est absorbé par ces cinq voix qui s’entrechoquent et s’entremelent pour donner tout son sens à Pattaya. Les séparer en plusieurs volumes auraient biaiser cette vision à mon avis.
Dévorez ces 800 pages et puis c’est tout !!! 

 Découvrez les pitchs de chaque roman et les liens afin de les acheter : 

La Fleur du Capital de Jean-Noël Orengo en version papier ou Kindle.
Bienvenue à Pattaya, en Thaïlande, capitale mondiale de la prostitution, station balnéaire familiale la plus populaire d’Asie du Sud-Est et paradis des transsexuelles, noctambules, bandits, expatriés venus des quatre coins du globe. Une ville-univers, symbole de tous les paradoxes de notre époque, où le sexe, la mort et l’argent cohabitent avec la spiritualité la plus intense : fleur du Capital et clash des civilisations d’un genre particulier…
Ce roman baroque et polyphonique est conçu comme un gigantesque théâtre où se déploie la danse frénétique de l’Occident décadent et de l’Orient renaissant. Cinq voix nous guident à travers la multitude des rues et des bars, à la rencontre de figures splendides et déchues : Marly, l’exilé en sursis ; Porn, la ladyboy parfaite, dont il est amoureux ; Kurtz, le guerrier de la passe ; Harun, l’architecte obsédé ; et Scribe, l’auteur fétichiste de la cité.
Dans une langue puissamment inventive, tranchante et hypnotique, ce premier roman nous emporte aux tréfonds de l’Extrême-Orient, au cœur du désir humain. 

HÉLOÏSE, OUILLE ! de Jean TEULÉ en format papier ou Kindle.
Jean Teulé revisite les amours tumultueuses d’Héloïse et Abélard dans une version d’une modernité ébouriffante.
À la fin de sa vie, Abélard écrivait à Héloïse : « Tu sais à quelles abjections ma luxure d’alors a conduit nos corps au point qu’aucun respect de la décence ou de Dieu ne me retirait de ce bourbier et que quand, même si ce n’était pas très souvent, tu hésitais, tu tentais de me dissuader, je profitais de ta faiblesse et te contraignais à consentir par des coups. Car je t’étais lié par une appétence si ardente que je faisais passer bien avant Dieu les misérables voluptés si obscènes que j’aurais honte aujourd’hui de nommer. »
Depuis quand ne peut-on pas nommer les choses ?
Jean Teulé s’y emploie avec gourmandise. 

Du sexe de BORIS LE ROY en format kindle ou papier.
Esprit brillant et visionnaire, Eliel se contente de végéter sur les voies secondaires du grand rêve démocratique. Sa vie sexuelle, en revanche, hyperactive et singulièrement théorique, tutoie les sommets. Mais tandis qu’il applique ses utopiques calculs paritaires à d’obscures études statistiques, son frère Simon, fils à maman aux ambitions concrètes, se voit frappé d’inéligibilité. C’est alors qu’Eliel rencontre la très fatale Hana, jeune louve en mal de revanche personnelle, fille secrète du président en exercice. Pour elle, il s’échafaude un destin. À trois, ils vont inventer la république binominale.
Audacieux, drôle et troublant, Du sexe est un roman moderne et sans concession sur l’avenir du désir et sur la mort du couple, sur notre rapport au monde et à nous autres… qui pousse la réflexion sur la conquête, le sens et l’exercice du pouvoir dans ses retranchements les plus fertiles et jubilatoires.

A propos de l'auteur

Curious in marketing experience and online challenge.Fan of New technologies and mobility, Books, fashion, life style